Psychothérapeute, psychologue, psychiatre, psychanalyste

par Aurélie - 22 mars 2018 à 17:07

Une autre question que je me pose fréquemment : Quelle est la différence entre un psychothérapeute, un psychologue, un psychiatre et un psychanalyste ?
En général quand on en parle on simplifie en utilisant le terme psy. C'est le plus souvent parce qu'on est incapable de les différencier. En me renseignant sur la question j'ai découvert que des différences il y en a et de taille.

Différences au niveau de la formation (médecine + spécialisation ou diplôme de psychologie) mais aussi de la reconnaissance légale de la profession.

Le psychiatre

C'est un médecin : il peut prescrire un traitement et être remboursé par la sécurité sociale.
Il a étudié la médecine et s’est par la suite spécialisé dans les troubles psychiatriques (4 à 5 ans d’études supplémentaires).

Il peut aussi proposer une psychothérapie.

Le psychologue

Contrairement au psychiatre, ce n’est pas un médecin. Il ne peut prescrire de médicaments. Celui que l’on consulte généralement est un psychologue clinicien. Il a fait des études supérieures de psychologie et peut vous proposer des entretiens thérapeutiques.

Le titre de psychologue, reconnu par l’État est protégé par la Loi : Tout le monde ne peut pas se déclarer psychologue. Un psychologue est titulaire d’un diplôme bac + 5 en psychologie.

400 heures de stages obligatoire en service psychiatrique sont nécessaire pour obtenir ce titre protégé.

Le psychothérapeute

Le titre de psychothérapeute est reconnu depuis 2012. Il ne peut être demandé que par les psychologues, les psychanalystes membres d'une association reconnue, et les médecins. Une formation théorique de 400 h accompagnée d'un stage de 5 mois délivrée par une université le sanctionne.

Beaucoup de psychothérapeutes sont médecins ou psychologues. La psychothérapie traite notamment des troubles psychologiques à l'aide de thérapies comme l’hypnose.

Le psychanalyste

Le psychanalyste utilise la psychanalyse née de Sigmund Freud. Il ne dispose pas d'un diplôme d'État et la pratique de la psychanalyse ne dépend d'aucune obligation légale.

Cependant trois conditions théoriques leurs sont imposées : avoir eux-mêmes été analysés, avoir été formés à la théorie analytique par le biais d'associations psychanalytiques, et, enfin, être supervisés dans leur pratique par un "contrôleur", lui-même analyste.

Sources

Un article de l'Express
Le site internet d'une Psychothérapeute de Marseille.